jeudi 1 mars 2012

IL ETAIT UNE FOI...LA MIENNE

Le titre de cette chanson a failli être le titre de l'album.
Cette chanson n'illustre pas un article du Credo, mais simplement "Je crois..."
En français, la première personne du présent du verbe "croire" et du verbe "croitre" sont pratiquement homophones. On a le droit d'en sourire, Comme si en disant "Je crois..." on disait aussi "Je grandis..."
Croire est pour moi une histoire avec ses jours de grands soleil et ses nuits de profonde obscurité...



IL ETAIT UNE FOI...LA MIENNE


Il était une foi…La mienne
 Entre mes peurs  et mes « je t’aime »
 Entre le ciel et l’océan
 Entre homme et femme, entre maintenant et longtemps
 Il était une foi… « Je crois ». 


Il était une foi… l’histoire
Marquée au fer de nos mémoires
Une femme au pied de la croix
Ta  mère pleure, le fallait-il vraiment ? Pourquoi ?
Il était une foi… « Je crois ». 

Il était une foi…La nôtre
Que l’on soit damné ou apôtre
Entre courage et lâcheté
Nos petitesses et nos grandeurs d’humanité
Il était une foi… « Je crois ». 

Il était une foi… L’Eglise
Petits îlots de terre promise
Morceaux épars d’un même puzzle
Le pain qui lève, du grain éclaté sous la meule 
Il était une foi… « Je crois ». 

Il était une foi…Quand même
 Moins de «  j’ai peur » que de « je t’aime »
Car mon Dieu tu portes le poids
De mes silences, schisme de feu creux de moi
Il était une foi… « Je crois ».


Il était une foi…Ensemble
La vie qui gagne la mort qui tremble
Sur nos chemins tu nous rejoins
On se rassemble pour la parole et pour le pain
Il était une foi… « Je crois ». 


Il était une foi…Sereine
Cœur en avant, corps en carême
Tu sais je pense à Toi souvent…
Ma route humaine cherche l’auberge où tu m’attends
 Il était une foi… « Je crois ». 


A bientot

Hubert

Aucun commentaire:

Publier un commentaire